Chapitre 2 L’Europe entre deux guerres 1919-1939

Histoire 3 ème: Chapitre 6, l’Europe entre deux guerres 1919-1939.

Chapitre 6 Histoire L’EUROPE ENTRE DEUX GUERRES 1919-1939

Compétences travaillées :

  • Se repérer dans le temps : construire des repères historiques
  • Se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques
  • Analyser et comprendre un document
  • Pratiquer différents langages en histoire et en géographie

Leçon 1 les régimes totalitaires : le régime communiste et le régime nazi

Objectif : comprendre la mise en place et le fonctionnement de l’état totalitaire communiste et de l’état totalitaire nazi

I/ Mise en place des états totalitaires communiste et nazi 

1/ Le régime totalitaire soviétique.

 

En 1917, la Russie va connaitre une révolution en février qui va mettre fin au régime du Tsar (=roi en Russe) Nicolas II.

Le pays va plonger dans la guerre civile (=guerre entre la population d’un même pays) entre les mencheviks (les blancs plus modérés) et les bolchéviques (les rouges)

Les bolcheviques l’emportent grâce à la Révolution d’octobre et imposent le communisme = idéologie (=théorie de pensées politiques, et/ou religieuse) reposant sur une société sans classes sociales (=sans différents groupes dans la société) et sans propriété privée théorisée par Karl Marx.

 

La Russie devient en 1922 l’URSS=union des républiques socialistes soviétiques.

carte URSS

La III internationale (Kominterm) est créée en 1919, c’est une organisation qui veut rassembler tous les PC du monde.

Car, la révolution russe influence l’Europe. Des grèves et des occupations d’usines sont organisées dans plusieurs pays européens (FR RU, Espagne, Italie, Bulgarie…)

En Allemagne et en Hongrie des révolutions communistes.

https://embed.radiofrance.fr/franceinfo/player/direct

A la mort du chef du parti qui dirige le pays Lénine en 1924, Joseph Staline s’impose comme son successeur. Il écarte Trotski et met en place la dictature communiste.

staline-lenine-trostky
Staline, Lénine et Trotski

2/le régime nazi

Hitler tente un putch (=de prendre le pouvoir par la force) en 1923, sans succès.

En prison il écrit Mein Kampf (=mon combat) qui définit son idéologie. « ein vock, ein Reich, ein Fuhrer « un peuple, un pays , un chef »

Hitler
affiche de propagande, « un peuple, un pays, un chef »

Un peuple :Le nazisme affirme la supériorité de la race aryenne (=germanique, allemande et autrichienne) sur les autres races.

Un pays : il défend la nécessité d’avoir un espace vital (=territoire nécessaire aux nazis pour se développer) plus grand.

Un chef : un chef unique et autoritaire « le führer » doit diriger ce peuple

Le crash boursier de Wall Street en octobre 1929 a provoqué une crise économique mondiale. (6 millions de chômeurs en Allemagne) propice a la montée des extrêmes.

elections nazi

Le NDSAP = le parti nazi remporte les élections en 1933 en s’appuyant sur un discours nationaliste (=pour une nation forte) et antisémite (=contre les juifs). Hitler est nommé chancelier.

hitlerxhancelier.jpg

Il organise l’incendie du REICHSTAG (=parlement allemand) pour se débarrasser des communistes et pour imposer sa dictature.

DM-regimenazi_p71–72hatier-18O3

II/ Le fonctionnement des régimes totalitaires communiste et nazi

 

Un régime totalitaire est un régime politique dans lequel un parti unique impose une idéologie par la propagande, l’encadrement de la population et la terreur.

tableau-recapitulatif-fonctionnement

 

carte mentale-etats-totalitaires.png2

TOTALITARISME+Terreur+de+masse+Contrôle+des+masses+Une+idéologie

 

issu de http://lewebpedagogique.com/salle112/2015/01/16/aborder-la-notion-de-totalitarisme-nuages-de-mots-schema-heuristique-et-carte-mentale-2/

 

 

Leçon 2 : LA France entre deux guerres de 1919 à 1939

I/ La France d’après guerre

1/ La République après la guerre

La France est sous la IIIème République depuis 1875.

C’est un régime ou le pouvoir législatif (= de faire les lois, le pouvoir exécutif est celui de dirigé le pays, le pouvoir judiciaire est celui de faire respecter la loi)) est fort

Le pays est dirigé par George Clémenceau.clemenceau

Au Parlement, on distingue la droite ,  la gauche et le centre (radicaux).

La gauche se divise, en 1920 en deux partis, :la SFIO dirigée par Leon Blum et le parti communiste (PCF) dirigé par Thorez.

En dehors du Parlement, l’extrême droite, les ligues (=association d’extrême droite) comme les Croix de Feu, haïssent la république parlementaire.

2/ Les crises des années 30

Après 1918, la France se relève lentement de ses ruines. La natalité est insuffisante. La population vieillit.

Dans les années 1920, les achats et les placements américains ont contribué au redressement de l’Europe.

Mais quand les Etats-Unis entrent dans la crise économique de 1929, L’Europe plonge dans la crise économique et sociale (:prix et production en baisse, chomage, marche de la faim)

marchefaim

L’Etat paraît incapable de résorber le chômage. 19 gouvernements se succèdent de entre 1929 à 1936

L’antiparlementarisme (=rejet du parlement) progresse.

3/ Le rassemblement de la gauche

Les ligues = regroupement politique d’extrême droite souvent formé par des anciens combattants, comme celle des Croix de Feu, de l’Action française sont antidémocratiques, xénophobes (=avoir la haine des étrangers) et antisémites (=avoir la haine des juifs).

Elles sont proches du fascisme .

Le 6 février 1934 les anciens combattants et les ligues manifestent devant l’Assemblée contre la république parlementaire. C’est l’émeute (15 morts et 1500 blessés).

En 1934,le Front populaire l’alliance de trois principaux partis : le PCF et la SFIO et les radicaux (Edouard Daladier) daladierorganisent une manifestation commune.

soganfrontpopu

Ils établissent  un programme électoral commun : « le pain, la paix, la liberté » en 1936 pour les élections législatives.

 

afficeh-frontpopulaire

II/ Le Front populaire (alliance politique du PCF, SFIO et des radicaux qui gouverne en 1936-37 en France)

1/ 1936 : la victoire du Front populaire

Aux élections législatives de 1936, le Front populaire obtient la majorité absolue à la Chambre des députés.

chambredeputes1936

Léon Blum, chef de la SFIO, devient le président du Conseil.

C’est la première fois qu’un socialiste dirige le pays.

A l’annonce de la victoire, des grèves spontanées se déclenchent dans les usines accompagnées de l’occupation joyeuse du lieu de travail. Il s’agit de faire pression sur les patrons et le gouvernement pour qu’ils engagent les réformes sociales promises.

usine-humanite
occupation usine extrait berry.fr
usine-ouestfrance
occupation usine extrait liberation
uneliberation
une humanité 4 mai 1936 extrait humanité.fr
occupationusine-berry.fr
occupation usine extrait figaro.fr

2/ Le temps des réformes

En 1936, Léon Blum forme un gouvernement composé de socialistes et de radicaux et dissout les ligues.Pour la première fois, le gouvernement réunit les représentants des patrons et de la CGT à l’hôtel Matignon, résidence du chef du gouvernement.

Ils signent le 7 juin les accords Matignon qui prévoient:

des fortes hausse de salaires,

la reconnaissance des syndicats par les patrons,

les congés payés (15 jours par an)

la semaine de travail à 40 heures.

La scolarité devient obligatoire jusqu’à 14 ans.

Les grèves cessent.

Le gouvernement nationalise les industries d’armement, d’aéronautique, les usines de guerre et les chemins de fer (création de la SNCF). Léon Blum pense résoudre la crise par la relance de la consommation et par la création d’emplois.

Le Front populaire introduit un esprit nouveau. Pour la première fois, le gouvernement comprend des femmes. Il se préoccupe de la science, de la culture, du sport et des loisirs. Durant l’été 1936, beaucoup d’ouvriers partent pour la première fois en vacances.

3/ La chute du front populaire

Les mesures économiques et sociales mettent en difficulté les petites et moyennes entreprises. Le chômage ne recule pas. La hausse des salaires est engloutie par la hausse des prix. La situation économique s’aggrave.

Ces échecs sont exploités par la droite et l’extrême droite qui mènent une campagne antisémite contre le gouvernement.

Dès 1936, le Front populaire se fissure. Les communistes voudraient que la France s’engage dans la guerre civile en Espagne, au côté du gouvernement républicain espagnol en lutte contre le général Franco, alors que Léon Blum refuse d’intervenir, par crainte d’un conflit européen.

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/il-y-a-80-ans-commencait-la-guerre-civile-espagnole/5040009307001/

Léon Blum démissionne le 22 juin 1937.

Les radicaux mettent fin au Front populaire en 1938 en faisant alliance avec la droite modérée. Après avoir signé les accords de Munich en septembre 1938, inquiet de la menace allemande, Daladier donne la priorité au réarmement.

accordminich

Entraine toi:

https://www.topquizz.com/quiz/L-Europe-de-l-entre-deux-guerres-135688

http://espacehgfauthoux.e-monsite.com/quiz/quiz-3e/quizz-entre-deux-guerres.html

https://www.brevetdescolleges.fr/quiz/histoire-geographie/la-republique-de-l-entre-deux-guerres-victorieuse-et-fragilisee-195.php

http://www.clg-colette-sartrouville.ac-versailles.fr/spip.php?art

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s